La prise de conscience

J'aimerais aujourd'hui vous parler de ce que j'appelle "la prise de conscience".

Dans l'étude d'un mouvement de qigong ou de taiji c'est une étape importante.


Quand vous découvrez un mouvement que vous ne connaissez pas encore c'est souvent un instant de crainte, de stupeur devant la difficulté à surmonter !


En fait, comme je le dis souvent :

"Ce n'est pas compliqué, c'est NOUVEAU !"


Ce propos qui se veut drôle cherche à dédramatiser cet instant parfois décourageant, quoique nécessaire dans l'apprentissage.


Une fois la surprise passée et le contrôle de l'esprit revenu, l'étude peut commencer dans la joie et l'optimisme de rigueur.

Croire en ses possibilités est le moteur de la réussite.


Une fois le geste décortiqué, expliqué et montré, l'élève commence la mémorisation.

Les répétitions soutenues par la ténacité sont utiles pour l'intégration.


La prise de conscience intervient à un moment différent pour chacun.


Quand le mental se tait, quand l'exigence disparaît de l'esprit, quand le corps arrive à bien faire une première fois, une deuxième fois puis une troisième fois...


Si je perçois mes élèves à ce moment-là, je leur livre alors cette phrase :

"Réussir une fois le mouvement, c'est de la chance,

réussir deux fois en suivant le mouvement, c'est patience ( pas science),

le réussir trois fois de suite c'est la science".


Prendre conscience, c'est intégrer une série d'éléments qui se joignent pour atteindre l'unité ( celle du corps, de l'âme et de l'esprit).

Cela nécessite d'intégrer progressivement des sensations, des orientations spatiales, et le sens martial omniprésent.

Il ne peut y avoir d'évolution sans prise de conscience. Cette vérité s'applique d'ailleurs à tous les domaines de notre vie, n'est-ce pas ?

Regardons ce que la pandémie nous pousse à faire... la prise de conscience qu'il nous faut pour changer quelque chose dans notre façon de vivre.

Si nous ne comprenons pas ce que le destin de notre humanité nous dit, comment dès lors évoluer en harmonie avec ces nouvelles conditions de vie ?


En conclusion.


Une prise de conscience est une lumière qui éclaire notre chemin pour ne pas se tromper de route, pour ne pas s'égarer de notre dao , mais pour rester dans notre wuwei ( le lâcher-prise).




62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Au XIIIe siècle quelque part sur le mont wudang, zhang sanfeng (le maître des 3 pics) découvrait le principe du taijiquan. Au milieu d'une méditation, il aurait assisté à un véritable ballet : un comb